AMBASSADE DE TURQUIE SERVICE DE LA CULTURE ET DE L’INFORMATION

Cinéma

LE CINÉMA

Le cinéma turc fait partie intégrante de la culture populaire turque, au point que, dans les années 1960 et 1970, la Turquie est le cinquième plus grand producteur mondial de films (environ 300 films produits par année). Ces films populaires sont pour la plupart produits dans les studios de Yeşilçam (signifiant « Pin vert ») à Istanbul.

Suite à la Palme d'or de Yılmaz Güney pour Yol au Festival de Cannes en 1982, c’est le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan qui a reçu la Palme d’Or en 2014 pour son film Winter Sleep. La plus haute récompense du Festival Cannes a été décernée au film « Winter Sleep » réalisé par Nuri Bilge Ceylan en 2014, année du 100ème anniversaire du cinéma turc.

Ceylan est le second réalisateur turc à recevoir la Palme d’Or à Cannes, 32 ans après « The Way » de Yilmaz Guney et Serif Goren. « Winter Sleep » a aussi remporté le Prix de la critique internationale (FIPRESCI) au Festival. Ceylan avait déjà reçu au Festival de Cannes, le Grand Prix du Jury pour « Loin » en 2002 et pour « Il était une fois en Anatolie » en 2011, le prix de la mise en scène pour « Les Trois Singes » en 2008 ainsi que le Prix de la critique internationale pour « Les Climats » en 2006.

À la lumiere de cette réussite dans le secteur du 7e art, à l’initiative du Ministère de la Culture et du Tourisme de Turquie, le « Rendez-vous avec le Cinéma Turc » dont la premiere édition a été organisée fin novembre 2014, deviendra une rencontre traditionnelle et annuelle des amateurs de cinéma avec les films turcs. L’histoire du cinéma turc commence avec le film documentaire de Fuat Uzkinay à propos de la destruction du monument d’Ayestefanos à Istanbul en 1914.

La production de films par l’industrie du cinéma turque a décollé à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et les années 1960 à 1975 ont marqué l’âge d’or du cinéma turc. A partir de 1963, le cinéma turc commence à produire des films en couleur et les nouveaux supports audiovisuels ont contribué à des développements techniques et artistiques dans les années qui ont suivi. En Turquie, les recettes du secteur du cinéma ont atteint 2 milliards de dollars en 2014.

Les chiffres d’audience des films turcs n’ont cessé d’augmenter tout au long de la dernière décennie pour dépasser les 50 millions en 2013. Les productions turques, toujours plus nombreuses, connaissent un franc succès et sont récompensées dans d’importants festivals internationaux comme le Festival de Cannes ou le Festival du film de Berlin. De plus, le Ministère de la Culture et du Tourisme organise des Semaines du Film Turc dans de nombreux pays et villes comme Paris, Hong Kong, Beirut, La Havane…

Afin de célébrer le 100ème anniversaire du cinéma turc, le Ministère de la Culture et du Tourisme a organisé de nombreuses semaines du film et de festivals en Turquie et à l’étranger en 2014. Pas moins de 30 semaines du film turc ont été organisées dans 30 pays du monde, notamment à Los Angeles, Londres, St Petersbourg, et même au Sri Lanka ou au Niger et jusqu’à Kazan. La première édition du « Rendez-vous avec le Cinéma Turc » a eu lieu avec succès à Paris en novembre 2014 et qui sera un rendez-vous traditionnel des cinéphiles français.

Parmi les films célèbres qui ont été tournés en Turquie, on peut citer Bons baisers de Russie, film d'espionnage de la saga James Bond avec Sean Connery, Le crime de l'Orient-Express de 1974,  Skyfall (2012), Jules Dassin (Topkapi, 1964); Médée de Pier Paolo Pasolini avec La Callas (1969)...

 

LES GRANDS FESTIVALS DU FILM EN TURQUIE 

 

Ankara Uluslararası Film Festivali

http://www.filmfestankara.org.tr/tr 

Uluslararası Antalya Altın Portakal Film Festivali

http://www.altinportakal.org.tr

§Uluslararası İstanbul Film Festivali

http://film.iksv.org/tr

Randevu İstanbul Film Festivali   

http://www.randevuistanbul.com

Gezici Festival   

http://www.gezicifestival.org

AFM – Bağımsız Filmler Festivali  

http://2011.ifistanbul.com

Uluslararası Bursa İpekyolu Film Festivali

http://www.ipekyolufilmfest.com

Uçan Süpürge Uluslararası Kadın Filmleri Festivali  

http://festival.ucansupurge.org/turkce/index.php

Malatya Uluslararası Film Festivali 

http://www.malatyafilmfest.org.tr/

Uluslararası Gezici Filmmor Kadın Filmleri Festivali

http://www.filmmor.org/

POURQUOI TOURNER UN FILM EN TURQUIE  ?

 La Turquie est un grand pays doté de différents climats et possède tout ce qu’un réalisateur ou un producteur de films peut désirer : merveilles de la nature comme la Cappadoce, belles plages, côtes rocheuses, cascades, lacs, rivières, montagnes, terres arides, architecture moderne, cités uniques, villes, villages et rues. La région de la Cappadoce, où de nombreux films hollywoodiens et européens ont été tournés, est comme un studio à ciel ouvert. Lorsque Pier Paolo Pasolini fut interrogé sur le choix de la Cappadoce pour son film « Medea », il répondit que c’était me seul endroit simple et archaïque où les spécificités locales ne priment pas et ajouta que c’était également le seul endroit pouvant donner l’impression d’un village des périodes mythologiques.

Un des avantages de la Turquie est que ses paysages sont très variés et peuvent incarner une multitude de décors différents. Un film dont l’histoire a lieu dans la Péninsule Arabique, en Iran, Irak, Syrie ou Jordanie peut être tourné dans certaines villes du Sud-Est de la Turquie. Par exemple, la scène d’ouverture du dernier James Bond, « Skyfall » réalisé par Sam Mendès, a été tournée dans le Grand Bazar d’Istambul tandis que d’autres scènes ont lieu sur le Viaduc de Varda situé au sud de la Turquie près de la ville d’Adana. Le Sud de la Turquie a récemment servi de décors à d’autres grosses productions américaines telles que « Argo » de Ben Affleck ou « Taken 2 » de Olivier Megaton. La région égéenne pleine d’oliviers et de vignes est très proche des paysages de Grèce, d’Italie et d’Espagne alors que les montagnes du Taurus dans le Sud de la Turquie rappellent la Suisse, la France et les Alpes françaises. Les panoramas de la région de la Mer Noire sont très semblables à ceux de l’Angleterre, de l’Irlande et des pays nordiques.

La Turquie est le seul pays où vous pouvez tourner des scènes hivernales et estivales en même temps tout au long de l’année. L’équipement technologique nécessaire est disponible en Turquie et de nombreuses entreprises louent caméras, matériel d’éclairage, plateau de tournage, grues, Jimmy Jib et steadycam de dernière technologie. « Antalya Studios » est l’un des complexes de studios les plus modernes en Europe. Il est insonorisé et pratique à utiliser, il possède des suites luxueuses, des ateliers pour les costumes, le maquillage et la coiffure.

Un pays financièrement attirant

Patrie d’une industrie du film dynamique avec des traditions de coproduction bien ancrées, la Turquie offre aux producteurs la possibilité de diminuer les coûts de réalisation. La Turquie propose des coûts logistiques raisonnables, des prix réellement compétitifs pour la location de matériel et l’emploi de personnel qualifié.

Un accès facile

Située aux carrefours des continents, la Turquie entretient un vaste réseau de transport à la fois efficace et rentable. Les aéroports à travers la Turquie accueillent 12000  vols internationaux par semaine. Turkish Airlines, l’une des principales compagnies aériennes mondiales, dessert de nombreuses grandes villes en Europe et dans le monde.  Si les producteurs souhaitent transporter leur matériel de tournage par voie maritime, beaucoup de ports dans tout le pays reçoivent des navires internationaux de fret.  En ce qui concerne le chemin de fer et les routes, TCDD (Direction Générale de l’Administration des Chemins de Fer) gère un système qui s’étend sur 10985 kilomètres de longueur, dont une ligne à grande vitesse qui relie Istanbul à Ankara. La longueur totale du réseau de routes et d’autoroutes dépasse les 10000 kilomètres à travers le pays.